Edition et pré-presse : quels changements dans le processus de fabrication ?

La diversité de l’offre littéraire (numérique, types d’ouvrages, lignes éditoriales, etc) maintient le livre sur son trône. Mais garderait-il toutes ses lettres de noblesse, du manuel scolaire au roman en passant par les ouvrages pratiques, sans l’évolution du pré-presse et du monde de l’édition ?

Chez PCA-CMB, nous prétendons actualiser régulièrement notre manière de travailler afin de répondre aux exigences des responsables de fabrication. La preuve d’une collaboration éditoriale qui porte ses fruits, se manifeste dans notre ancienneté : nous sommes présents sur le marché depuis plus de trente ans.

Notre expérience nous confère donc une certaine crédibilité, mais également des éléments de comparaisons pour identifier les particularités, anciennes ou nouvelles, du pré-presse et de l’édition.

Le pré-presse : une fabrication optimisée et moins coûteuse

Si vous souhaitez un aperçu détaillé d’une fabrication moderne, nous vous invitons à cliquer ici . Sinon, l’esquisse suivante saura vous contenter.

  1. Savoir-faire et maîtrise des outils de production  Ces dernières années, le pré-presse dompte les outils numériques pour atteindre un résultat optimal et gagner en productivité :

Utilisation d’un service PAO (Publication Assistée par Ordinateur) : Les logiciels de la suite ADOBE, logiciels de contrôle de fichiers avant impression, logiciel de conversion et contrôle ePUB sont utilisés pour :

  • La création de maquettes
  • La mise en page des ouvrages
  • La réalisation de chartes graphiques
  • La structuration XML
  • La création ou modification de couvertures
  • La numérisation des livres, etc

 

  1. Circulation limpide et aisée des informations avec le chef de fabrication 

Les erreurs de compréhension entre le pré-presse et les responsables de fabrication ne sont pas acceptables. La pérennité de nos activités réclame une symbiose avec eux. En effet, la fabrication embellit le livre pour mieux gonfler sa réussite. Ainsi, elle scelle notre notoriété comme celle de l’éditeur.

Chez PCA-CMB, notre serveur FTP (File Transfer Protocol : pour déposer ou récupérer vos documents) et le BAT (Bon à Tirer) incarnent notre volonté d’être au cœur des exigences de l’édition :

  • Respecter ses délais
  • Respecter sa ligne éditoriale
  • Respecter ses exigences textuelles et graphiques
  • Comprendre ses enjeux économiques

 

  1. Un modèle collaboratif en pré-presse modernisé

Le pré-presse, à l’image d’une entreprise, repense en permanence son modèle collaboratif afin d’assurer sa productivité et exprimer au mieux son talent. Chez PCA-CMB, au-delà de notre management, la sectorisation rime avec bonification et amélioration de nos missions :

  • Service Pratique : pour vos ouvrages composés de texte, de tableaux, d’illustrations (Livre pratique, Sciences Humaines, juridique, scolaire, etc).
  • Service Littérature Générale : pour tous vos projets composés essentiellement de texte (Roman grand format et Poche) mais nécessitant une expertise sur la mise en page et le traitement éditorial.
  • Service Numérique : pour tous vos projets numériques (PDF Web, XML, ePUB V2, V3, etc).

 

  1. Connaissances éditoriales et adaptation au marché

Pour finir, chaque ouvrage possède et transmet ses petits secrets, fournis par l’expérience, aux nouveaux employés.                                                                                                                                            Par exemple, Éric Hazan (édition La Fabrique) évoque un lieu commun connu de tous et notamment par les plus âgés : « plus un texte est difficile, plus le livre doit être agréable à regarder et à manipuler. Les éditeurs […] consacrent beaucoup de temps à choisir la couleur des couvertures, la qualité du papier ou encore le façonnage. » (mondedulivre)

En bref, le pré-presse identifie les contraintes (enjeux de qualité, de délais, etc) de l’univers éditorial pour davantage s‘y conformer.

Au sujet du marché et de ses tendances, nous vous invitons à lire la première partie si ce n’est pas déjà fait.

 

Synthèse : concilier urgence économique et passion du livre pour réussir

Identifier des nouveaux besoins pour s’y adapter n’est pas se renier, ni de repenser le modèle de production. Bien au contraire, de l’agilité pérennise vos activités et celle d’une passion commune : l’ouvrage classique et ses déclinaisons (livres techniques ou parascolaires, illustrés, etc)
Le plus important est que l’œuvre final captive, happe, émerveille son lecteur. Que ce soit le papier ou l’écran, le contenu est un terreau de culture que valorise le jardinier éditorial par son savoir-faire.

Réagissez à cet article

En panne d’inspiration ? Pris par le temps ? PCA vous relaie.