7 étapes clés pour éditer un ouvrage éco-responsable

Selon l’article du Syndicat national de l’édition, le 4 décembre dernier, le Ministère de la Culture, la Bibliothèque nationale de France et le Centre National du livre ont organisé un colloque pour aborder les enjeux de l’éco-responsabilité dans l’édition.  

Restant le premier secteur de biens culturels, l’édition doit savoir s’adapter aux préoccupations écologiques croissantes. C’est pour cette raison que l’ensemble des acteurs de la chaîne du livre sont encouragés à repenser leurs processus de fabrication et de commercialisation pour améliorer leurs pratiques dans ce domaine.  

Alors, comment allier éco-responsabilité à la qualité de l’édition d’un ouvrage ? PCA-CMB vous dévoile ses conseils…

Eco-conception en édition : quels objectifs et avantages pour vous ? 

Qu’est-ce que l’éco-conception ? 

L’éco-conception est une démarche préventive visant à évaluer l’impact d’un produit sur l’environnement tout au long de son cycle de vie.  

C’est une approche à la fois multi-étapes (de la conception du produit à son traitement en fin de vie) et multicritère, par une prise en compte des consommations de matières, d’énergie, des effets environnementaux, etc… 

Sur cette même approche, face aux questions environnementales, les éditeurs doivent repenser et optimiser leurs pratiques dans un esprit éco-responsable. C’est ce que nous appelons l’”éco-édition”.  

Cette démarche n’implique pas seulement l’éditeur, mais l’ensemble des acteurs tout au long de la chaîne du livre : de l’imprimeur à l’organisme de recyclage et jusqu’au lecteur ! 

Les avantages d’une approche en éco-édition réussie  

La mise en place d’une démarche en éco-conception donne de nombreux avantages :  

  • Environnement : bien sûr, en premier lieu, cela permet de réduire l’empreinte écologique de l’activité éditoriale. 
  • Financier : en étant dans une logique du “juste nécessaire”, les dépenses sont aussi réduites : matériaux, énergie, réduction des déchets, optimisation de la logistique et du stockage… 
  • Image de l’entreprise : communiquer sur une démarche éco-responsable valorise l’image de l’entreprise vis-à-vis des lecteurs mais aussi des partenaires. 
  • Cohésion d’équipe : en demandant la participation de l’ensemble des services dans ce projet commun, cela permet de fédérer les salariés, qui se sentiront impliqués et donc plus motivés.  

Les 7 fondements de l’édition d’un livre éco-responsable 

1/ Une démarche en éco-conception  

Comme nous l’avons vu précédemment, une démarche en éco-conception débute dès la phase de fabrication d’un livre. En planifiant chaque étape de production, vous maîtriser deux aspects clés : le coût financier et l’impact écologique.  

Pour cela, il faut s’interroger sur différents critères :  

  • Format 
  • Couverture 
  • Impression et traitement des couleurs 
  • Nombre de tirage 
  • Conditionnement et transport 

2/ Le bon choix du papier pour réduire son impact environnemental  

Parce qu’il représente les trois quarts du bilan carbone du livre, le papier est un point essentiel à étudier pour en optimiser l’édition.

En effet, il représente le poste le plus important de consommation d’eau, d’énergie et d’émission de CO2. C’est pour cette raison qu’il est essentiel d’utiliser des papiers plus respectueux de l’environnement. Il faut donc privilégier des papiers recyclés et certifiés PEFC ou FSC, c’est à dire issus de forêts gérées durablement.  

Enfin, préférez des encres moins toxiques dites “végétales”, qui utilisent des ressources renouvelables en substitution de ressources minérales pétrochimiques… 

Livre numérique, une alternative pertinente ?

Bien sûr, faire le choix d’une édition numérique de votre ouvrage permet d’en réduire grandement son impact environnemental.  

Malgré tout, cette éco-responsabilité est à nuancer…En effet, bien que ce type d’édition ne nécessite pas d’abattre des arbres pour fabriquer le papier, le livre numérique engendre des coûts énergétiques par l’utilisation d’Internet, les requêtes serveurs, la fabrication des appareils de lecture, etc… 

Pour en savoir plus sur nos prestations en édition numérique, cliquez ici 

3/ Un imprimeur labellisé pour une édition éco-responsable 

Il convient de choisir un imprimeur certifié Imprim’Vert. Ce label regroupe les professionnels engagés dans une démarche plus respectueuse de l’environnement.

Dans vos échanges avec celui-ci, pensez à dématérialiser au maximum vos échanges et vos processus de validation. De plus, s’il sous-traite une partie de sa production, n’oubliez pas que cela engendre du transport supplémentaire… Un point important à vérifier ! 

4/ Une gestion des stocks optimisée 

Nous y pensons moins mais le stockage de vos livres présente un réel impact sur l’environnement. En effet, le lieu de stockage de vos ouvrages nécessite d’être entretenu et ventilé régulièrement. Ce qui entraîne des émissions de CO2.

Alors, comment faire pour réduire cet impact ? En rationalisant tout simplement le nombre d’exemplaires imprimés.  

De plus, des livres stockés trop longtemps deviennent obsolètes et donc invendables. Ce qui les condamne à une seule issue : le pilon.  

5/ Un transport et des emballages éco-responsables 

Multiplication des emballages, mauvaise gestion du transport : en matière de diffusion, de nombreux impacts environnementaux pourrait être évités…  

Certaines pratiques pourtant simples permettent de les réduire : 

  • Limitez les suremballages 
  • Utilisez des emballages recyclables et en matériaux recyclés 
  • Préférez des modes de livraison plus écologiques : véhicules hybrides, vélo…
  • Adaptez le type de véhicule au volume transporté 
  • Evitez au maximum les envois en urgence 

6/ Une promotion du livre modérée 

Les outils de promotion sont particulièrement énergivores. Les éditeurs doivent donc optimiser leur utilisation pour en limiter le gaspillage : des papiers et encres respectueux de l’environnement, une optimisation du transport et du stockage et surtout un nombre d’impression modéré.  

7/ Une réimpression oui, mais rationalisée 

Comme nous l’avons vu dans cet article, la réédition est essentielle face aux contraintes du secteur. Pour autant, il est important de la rationaliser en groupant les réimpressions. Ceci réduit les coûts mais aussi le transport… 

Et pour les ouvrages à rotation lente pourquoi ne pas préférer le POD, c’est à dire une impression numérique à la demande ?  

Et après, comment communiquer de façon éco-responsable ? 

Communiquer sur votre démarche éco-responsable permet à la fois de valoriser vos actions mais aussi de sensibiliser le public sur ce sujet phare qui nous concerne tous. Pour autant, vos informations doivent être claires, exactes et vérifiables.  

Quelles informations sont à mentionner ? 

  • Type de papier et encres utilisés 
  • Certification(s) de l’imprimeur 
  • Eco-labels 

Enfin, qui dit “éco-responsabilité” dit inévitablement “recyclage”… L’enjeu est aussi de sensibiliser le lecteur aux bons gestes en matière de tri. Pour cela, les labels adaptés permettent de lui indiquer si le papier est recyclable.  

 

Pour plus de renseignements sur ce sujet, contactez-nous via ce formulaire ou par téléphone :

PCA-CMB – 02 40 32 37 23  

Réagissez à cet article

En panne d’inspiration ? Pris par le temps ? PCA vous relaie.